Matin historique, midi religieux et soirée shopping

tmp_14053-20150413_0933571981591170

Ce matin, réveil à 6h00. Le petit-déjeuner commence à 6h30 mais une fois arrivés à la salle à manger: impossible de trouver une place pour déjeuner étant donné qu’un groupe asiatique monopolise toutes les tables! Nous devons donc nous installer à de petites tables de salon. Papa pas content et maman non plus .. De plus, il n’y a pas de bon café pour aider à bien démarrer la journée! Papa va en demander un autre, mais dès qu’il en goûte une gorgée, il tire une tête affreuse. Il n’en boira pas et attend l’arrivée de notre guide pour faire son européen, c’est à dire se plaindre!

Départ de l’hôtel à 7h10 en direction de Cu Chi: 80 km pour une heure et demi de route pour y visiter les tunnels de Cu Chi utilisés par les Vietminh puis les Vietcong durant la guerre contre les Américains. Arrivés à destination, on commence la visite. Il est encore tôt: peu de touristes y sont pour l’instant mais ils ne tarderont pas à arriver. Le site de Cu Chi est le plus visité du Vietnam. Au début de la visite, Vang nous explique un peu toute l’histoire du site à l’aide de maquettes et d’outils. Nous marchons et pouvons découvrir beaucoup de choses… des pièges jusqu’à la nourriture en passant par la fabrication d’armes et d’habits sans oublier les tunnels. Les tunnels sur ce site sont d’une longueur totale de 250 km et sont de très petites hauteur et largeur. Nous pouvons nous-mêmes y parcourir 15 m. Salomé ne doit pas se baisser tandis que le dos de papa souffre un peu.

tmp_14053-20150413_1129532091627233

Nous reprenons la route pour le saint-siège caodaïste à Tay Ninh situé à 30 km du site. Cette religion pourtant non-approuvée par le gouvernement est très surprenante et l’on peut facilement y retrouver des symboles de toutes les religions. Le toit du temple est bouddhiste ( ressemblant à celui d’une pagode), les tours sont catholiques, une coupole musulmane et une tour hindoue. L’entrée est comme celle d’un temple chinois. Ils vénèrent principalement un oeil, l’oeil gauche mais aussi Lao Tseu, Marx, Jésus et même Victor Hugo. On enlève les chaussures pour entrer dans le temple. Les fidèles ainsi que les religieux sont habillés en blanc. Les chefs religieux sont vêtus dans les trois couleurs de la religion: jaune pour le bouddhisme, bleu pour le caodaïsme et rouge pour le confucianisme. Des hommes surveillent au bon respect des règles. On assiste 15 minutes à la messe, chant et musique, prières et prosternations…et cela se répète une heure durant!

Nous partons manger, des plats typiques du pays…beignets de crevettes, de calamars, de légumes, brochettes de porc, nems, soupe,  poulet grillé, riz, nouilles aux légumes, fruits frais.

Journée de visite terminée, retour à l’hôtel. Nous sortons vers 18:00 pour nous balader. Surprise à la sortie de l’hôtel: il pleuvine. Mais nous savons qu’après la petite pluie, le torrent venant du ciel arrive. Nous nous refugeons juste en face de l’hôtel dans un petit supermarché faisant aussi office de bar-café à l’occidental, nous achetons des boissons et biscuits, et commandons des chocolats chauds. Ce qui est drôle, c’est qu’ils n’ont jamais dû faire de cacao…parce qu’ils doivent prendre le mode d’emploi pour ne pas faire d’erreur ni dans les ingrédients ni dans les quantités!! Il pleut tellement qu’il faut mettre des seaux pour récolter l’eau qui tombe de plafond! Nous, européens, sommes surpris, contrairement aux autres clients qui eux, trouvent normal que certaines tables soient mouillées!

A la fin de l’averse,  direction vers le marché de Ben Thanh. En route: boutiques  de chaussures, stands de t-shirts et de « ao dai », tuniques traditionnelles des femmes vietnamiennes…et pour le fun très stylé: les 3 garçons se font même faire un costume sur mesure! Essayage dans 24 heures et livraison dans 48 heures!!

tmp_14053-20150413_143546-648079525Nous terminons la soirée en passant dans une boulangerie au style français, imitant la boulangerie française, tourtes aux fruits et les vienoiseries françaises… mais boules de berlin à la viande et au curry! Quel délice, miam…

Good morning, Saigon!

tmp_26772-20150412_100122(0)1981591170

tmp_26772-20150412_095657-1374494252

tmp_26772-20150412_1022442056819813

Grand jour ce dimanche 12 avril 2015: je vais  enfin, après 41 ans exactement, refouler la terre qui m’a vue naître. Après une courte nuit agitée, lever difficile et un petit-déjeuner à l’hôtel, nous rencontrons la guide dans le hall de l’ entrée à 9h00 pour partir découvrir la ville en bus privé: la Cathédrale Notre-Dame, où l’on célèbre la messe ( il y en a 6 le dimanche!), la poste centrale qui est restée comme dans le passé: nous avons pu enfin envoyer nos cartes écrites au nord et faire une provision de timbres!

Autres lieux visités ce matin: le palais de la Réunification, l’opéra, les Champs-Elysées d’antan qui porte maintenant un autre nom. Nous nous étonnons devant les belles boutiques des grands noms du monde capitaliste dans un pays communiste. Un métro se construit (même le dimanche!) avec l’aide d’investisseurs japonnais.

Tournons-nous aussi vers la Chine avec le quartier chinois « Cho Lon », le temple Thien Hau et la pagode de Jade. Vang nous raconte les rituels, les légendes, les us et coutumes religieux de ce monde qui nous est étrange et étranger…

Nous déjeunons dans un beau restaurant « Château »: dîner servi à la mode européenne…un plat après l’autre. Mais nous tenons à manger avec les baguettes!

Grand moment en début d’après-midi: nous essayons de retrouver le lieu que j’ai quitté en 1974. Par des recherches en Suisse, je savais que l’orphelinat ést devenu un hôpital à l’adresse indiquée sur les papiers de l’adoption. Le seul hôpital dans cette rue ne correspond pas au seul souvenir que j’avais gardé  au-delà de l’oubli: un grand portail à l’entrée d’une grande cour entourée de hauts murs. En parlant et questionnant les gens, surtout des gardiens de la sécurité, c’est un hôpital depuis 1903…nous apprenons qu’il y a un autre hôpital dans une autre rue non loin ne portant plus le nom de la rue de l’ orphelinat.

La configuration des lieux correspond bel et bien à ce vague souvenir,,,mais d’autres bâtiments ont été construits pour agrandir le bâtiment d’origine. En faisant le tour des lieux, nous avons pu voir les chambres remplis de malades … 10 à 15 sur des lits métalliques par chambre, des visiteurs pour chacun des malades vivant aussi dans ces lieux, faisant leur cuisine et leur lessive, essayant aussi de se trouver un coin pour dormir…Rien à voir avec nos chambres de classe commune ou générale en Suisse!

Voilà  ce qu’est devenu l’endroit que j’ai quitté il y a 41 ans et que je retrouve aujoud’hui avec mes 6 enfants et mon mari! Les souvenirs ne me sont pas revenus ni la langue maternelle que j’ai perdue à jamais!

20150412_150942

20150412_150719

Le reste de la journée est sans importance: visite d’une fabrique de lacque où nous n’avons acheté que 3 petits objets…les autres ayant été achetés déjà au nord! Nous vivons à ce moment notre première pluie torrentielle de la mousson. Impressionnant la quantité de pluie qui est tombée!!

Le soir, nous nous sommes débrouillés comme des chefs pour nous trouver un restaurant et commander sans l’aide d’un guide!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du Nord au Sud

 

tmp_16865-20150411_0336411981591170

tmp_16865-20150411_060055-1374494252

Réveil à 7h30, tout le monde se lève gentiment et va prendre l’air 2 minutes avant de prendre le petit déjeuner. Au menu, crèpes avec du sucre, du miel et des bananes. On se régale tous de ce bon petit déjeuner: enfin du sucré!! On veut du Nutella!! A la fin, on monte sur le toit du bateau, on fait quelques photos. il y a un petit jeu, allez-vous nous reconnaître? A qui appartient chacun de ces dos?

20150411_052608

Vers 9h30, nous nous arrêtons à petit village de pêcheurs. On marche sur les petits bouts de bois très étroits et Dan-Thomas commence à pêcher, mais rien, pas le moindre petit poisson n’est péché…tout comme la nuit dernière avec la pêche aux calamars! Heureusement que nous ne devons pas nous nourrir du produit de notre pêche!!

tmp_19425-20150411_092814-1374494252

Retour sur le bateau et nous finissons tranquillement notre petite croisière. Vers 11h00, tout le monde descend à Cat Ba de notre jonque privée d’une nuit. Nous reprenons un taxi commandé à l’avance et posons nos sacs dans un restaurant avant d’aller faire un tour au marché. Dans le marché couvert, plein de sortes de fruits de mer sous toutes les formes de préparation. A 12h00, nous retournons vers le restaurant pour le déjeuner: des nouilles, du riz, des frites, des nems, des légumes sautés, calamars frits, du poissons et pour le dessert, des fruits.  A la fin du repas, nous voyons notre premier rat au Vietnam … maman n’est plus du tout rassurée!! Elle le reverra plus tard courir au rez de chaussée! Vite partons de là!

Nous allons vers l’aéroglisseur qui va nous ramener à Hai Phong où nous attendra notre bus. Nous partons pour 3 heures de route pour Hanoi, direction Noi Ba où nous arrivons vers 17h30. Après l’enregistrement des bagages, nous allons boire un dernier verre avec Cuong qui nous fait le bilan des quelques jours passés avec lui et nous parle des différences qu’il a perçues entre l’éducation de notre famille et celle des familles vietnamiennes… intéressant!

Un dernier au revoir, une dernière poignée de mains… on part d’un côté et Cuong de l’autre, Dan-thomas est très triste, il a les larmes au yeux. Et on décolle pour Saigon, 1h30 de vol au lieu de 2h mais quelques bizarreries quand on commence la descente vers la terre: l’avion tangue un peu.

Nous prenons nos valises et rencontrons notre guide, une femme qui se nomme Vang, et notre chauffeur, Cuong. Voilà Cuong du Nord nous a suivis au Sud! Direction hôtel…encore une circulation terrible à cette heure du soir: il est 22h30. Nous dormirons une heure après tandis que maman lutte à trier et défaire les valises dont le nombre augmente au cours de notre voyage!

Réponse à notre jeu sur les dos de l’ octofamille:

tmp_19425-20150411_0527452056819813

 

De la terre à la baie

20150410_052131

20150410_061655

20150411_042125

Ce matin, réveil difficile à 5h00, départ prévu à 5h30. Environ trois heures de route nous attendent pour nous emmener à Hai Phong. Là-bas, nous prenons le petit-déjeuner « européen » (pain baguette, yoghurt, fromage industriel, genre vache qui rit, bananes) préparé par l’hôtel. Les oeufs? Personne n’y a touché de peur que ce soient des oeufs couvés!

A 9h00, notre embarcation pour Cat Ba part. Trois quart d’heures plus tard, nous y sommes et un chauffeur commandé à l’avance nous emmène jusqu’au mini-port où nous attend notre bateau pour les prochaines 24 heures. Pendant quelques minutes, nous attendons que l’on puisse monter dans notre bateau. Nous, les 6 enfants, nous demandons lequel des 3 bateaux qui sont au port nous allons avoir: il en a un grand et deux petits. Nous nous disons que nous allons avoir un des deux petits et que se serait trop beau d’avoir le grand. Nous avons le grand! Jackpot!! Le bateau abrite une grande salle à manger, une terrasse, deux lits dans chacune des 6 chambres, dans chacune d’elles, une jolie petite salle de bains. On est bien loin des bateaux du camp de voile!

Une fois installés, nous partons. A travers les grandes vitres partout dans le bateau, nous pouvons admirer de nombreux villages flottants de pêcheurs. C’est très impressionnant!

Vers midi, nous nous attablons et le personnel du bateau nous apporte de nombreux plats savoureux : nems, beignets de poisson, boeuf sauté et cristophine, palourdes, salade de crudités, riz, etc. Délicieux!

De 13h00 à 14h45, nous profitons tous d’une sieste bénéfique. A 15h00, nous voilà partis pour faire du kayak dans la baie de Lan Ha, moins touristique que la Baie de Halong, mais plus propre et tout aussi belle! Les groupes : Marc-Daniel & Dan-Thomas, Maman, Salomé & Papa, Margaux & Cuong, Jean-David & moi.

Au début, tout se passe merveilleusement bien à part une toute petite pluie (crachin) qui nous embête un peu. Nous visitons de petites criques. C’est très joli. Nous avons aussi la chance de voir de petits singes super mignons! Puis, Jean-David commence à jouer au tyran avec moi : « Allez ! Tu pagaies 100 fois toute seule ! Allez, je compte! » Ensuite, il me gicle de l’eau dessus, pour le fun… Sympa le mec! Et comme si ce n’est pas assez, Marc-Daniel s’y met aussi. Quels gamins!

Au retour de notre virée, nous sommes trempes à cause de la pluie qui s’est mise à tomber en tromble à 500 m de notre arrivée au bateau. Nous nous séchons et passons quelque temps à écrire des cartes. Puis, nous nous mettons à table et commençons à manger. Pendant que nous mangeons (frites, beignets de crevettes, poissons, légumes sautés, crudités, …) un membre de l’équipage nous apporte des petits calamars bouillis. Chacun de nous devait en manger un… Je n’étais pas trop emballée, je dois dire que je ne suis pas très poisson ni fruits de mer! C’est Cuong qui se lance en premier. C’est easy pour lui. Puis c’est les deux grands frères. M-D a la langue toute noire à cause de l’encre et ça nous effraie, Margaux, D-T, Salomé et moi. Papa le mange tranquillement. D-T le met également dans sa bouche, ça m’encourage à le faire aussi : je me lance. Après l’avoir mangé, on a la langue noire et papa s’amuse a faire le paparazzi avec son appareil, il ne nous lâche plus … Margaux n’a pas du tout envie de manger son calamar. Elle le fait tout de même : Bravo !!! ♡ Maman le mange aussi tranquillement les mains dans les poches mais Salomé triche ! Elle le refile à M-D qui se réjouit de le manger pour pouvoir tous nous dégoûter avec son HORRIBLE langue noire!

La soirée se déroule ensuite paisiblement. Maman montre et explique l’argent suisse à Cuong. Puis D-T et Cuong jouent un peu de guitare pour le fun. Lorsque Cuong joue, il nous dit qu’il a appris à jouer juste pour les filles … XD!!

Demain nous pourrons dormir assez longtemps, au moins jusqu’à 07h30, le petit-déjeuner étant à 8h00.

Von Bildern, einer Bootsfahrt und einem besonderen Markt…

tmp_4842-20150409_091810-408900816

tmp_4842-20150409_085205-1757358556

Wir verlassen Hanoi gegen 8 Uhr 30 in Richtung Süden. Unsere erste Station war eine Lack-Manufaktur in der südlichen Vorstadt, die heute als Gallerie und Vorführatelier dient, wo gezeigt wird, wie die handgemachten Lackbilder in vielen Arbeitsschritten gefertigt werden. Die Führung endet im, wie hätte es auch anders sein können, Verkaufsraum, wo mehrere hundert Kunstwerke in allen Grössen, Formen und Stilrichtungen auf Kunden wartet. Unsere Kinder und meine Frau schwärmen sogleich aus, um ihr Erinnerungsstück auszuwählen, und auch der Vater weiss in diesem Moment nichts Besseres zu tun, als sich auf der Stelle in ein grossformatiges Tetraptychon, also ein vierteiliges Bild, zu vergucken, über dessen Preis ich hier lieber keine Worte verlieren möchte.

Zum Glück verlassen wir die Gallerie nach gut einer Stunde! Der nächste Halt ist in einem kleinen Ort, wo wir vor dem Essen einen kleinen Spaziergang durch das mehrheitlich katholische Dorf machen, inklusive einem kurzen Besuch in der Kirche, wo eine handvoll Gläubige auf vietnamesisch Chorale singen. Das Essen ist wieder reichlich, abwechslungsreich und überraschungsarm. Anschliessend bringt uns unser Bus nach Van Long, dem Naturschutzgebiet. Von dort aus unternehmen wir eine Bootsfahrt auf einem Sampan: Das ist ein typisches Boot mit einer Bambusstruktur und betoniertem Rumpf, auf dem jeweils zwei Passagiere Platz finden. Unsere Armada begibt sich sogleich auf eine mehr als 90-minütige Fahrt durch eine von Reisfeldern gesäumte Karstlandschaft, die verschiedenen Vogelarten ihren Lebensraum bietet. Wir haben sogar das Glück, einen Affen zu sehen, der sich den uns gegenüberliegenden Fels an den Bäumen emporhangelt.

tmp_4842-20150409_084742368945261

tmp_4842-20150409_0922561054155020

Bei unserer Rückkehr führt uns einer der Bootsfahrer direkt zu einem der Strassenstände, die verschiedene Textilien, Hüte und Taschen anbieten. Das war selbstverständlich der Stand seiner Frau! Auch hier stellt die beste aller Mütter und meine Ehefrau ihr Verhandlungsgeschick unter Beweis, und kurze Zeit später nennen wir fünf Taschen, ein kleines Portemonnaie und acht Vietnam-Hüte unser eigen!

Bei den nahe gelegenen Tempeln der Dinh- und Le-Dynastie bietet sich schon die erste Gelegenheit, die Hüte zu tragen. Auch dieser Moment wird auf Fotos verewigt.

tmp_4842-20150409_111303-277580916

 

20150409_110400

Schliesslich erreichen wir Ninh Bin und checken im Hotel Thuy Anh ein. 15 Minuten später begeben wir uns zum Lebensmittelmarkt, wo man allerlei Gemüse, Früchte, Fische und Fleisch bestaunen und kaufen kann: Für Europäer absolut sehenswert, sofern man keine zu sensible Natur ist, denn neben Gewohntem findet man auch so manche Überraschung: lebende Hühner, Enten, Tauben, die auf Wunsch auch gleich « vorbereitet » werden. An manchen Ständen gibt es auch Hundefleisch, entweder am Stück oder schon portioniert.

Den Appetit haben wir nicht verloren, denn eine Stunde später sitzen wir wieder im Restaurant unseres Hotels und essen, allerdings ganz gewöhnliche Speisen. Es gab richtige europäische Bestecke…wir wollten aber mit Stäbchen essen!

Da wir am nächsten Morgen früh aufstehen müssen (um fünf Uhr), begeben wir uns um 20 Uhr 30 auf unsere Zimmer, um uns auf unser nächstes Abenteuer vorzubereiten.

Ce que le papa a oublié de dire, c’est que nous avons presque marié l’un de nos fils, Dan-Thomas, à la troisième fille de la patronne du restaurant de midi! Comme elle admirait le nombre symétrique de filles et de garçons chez l’octofamille, maman a proposé de lui laisser un des garçons! Elle nous a écrit l’âge de ses 4 filles. Les 2 premières étant déjà mariés et bien trop âgées (28 et 27), il ne restait que Hang, 15 ans, pour notre dernier fils. Nous avons passé un bon moment de rires et de connivence au-delà des barrières linguistiques! La maman a accepté de garder Dan-Thomas même sans dot!!

Au marché à Ninh Bin, nous étions l’attraction touristique: beaucoup de questions des gens, des femmes marchandes surtout qui se sont attroupées autour de maman pour comprendre comment une Viet ait pu devenir une Tay et ne plus parler leur langue!!

Tous les petits évènements rendent notre voyage plus intéressant!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tay Tay!! Woah Woah!!

 

20150408_150904

20150408_143842

20150408_102330

20150408_102910

Aujoud’hui, réveil normalement prévu à 6h20 pour pouvoir partir à 7h00, nouvelle heure de départ dite par Coung après 3 bouteilles d’alcool de vie et que maman n’avait pas entendue parce qu’elle était déjà allée au lit. Elle avait donc mis son réveil pour pouvoir partir à 8h00! Donc personne de la famille ne vient nous réveiller à l’heure!! La cata pour le programme de la journée! Bref, 7h10 quelqu’un ne fait que toquer à la porte et nous nous réveillons, Lorelei et moi. Quelques minutes plus tard, tout le monde est à table, sauf Salomé, qui cherche désespérément son pull. Au menu, crèpes accompagnées de sucre, de miel et de mangues. Lorelei est très contente de pouvoir manger pour une fois enfin du sucré comme beaucoup de personnes présentes à table. Départ à 7h35, après les dernières photos de notre maison sur pilotis.

Un long voyage sur des routes à virages et caillouteuses jusqu’à un petit village pour faire une promenade et nous dégourdir les jambes. Les habitants nous regardent tous et le guide nous raconte qu’ils disent « Tay » « Tay »… occidentaux!!!! Il nous dit aussi qu’ils admirent les filles et spécialement Lorelei parce qu’elle est très belle et surtout qu’elle serait en âge de se marier! Nous continuons notre chemin, et croisons une femme qui nous invite à entrer chez elle, dans sa maison sur pilotiS faite de bambous et de bois. Elle nous prépare et nous sert du thé dans de petites tasses. La grand-mère, sa belle-mère, âgée de 84 ans, est assise sur le sol au milieu de la pièce centrale devant le feu. Elle a déjà cuisiné pour son fils aîné et sa belle-fille. Après quelques anecdotes, des questions et des réponses, nous repartons et reprenons la voiture en direction de Hanoi.

Repas vers 12h30, soupe, langue de porc, salade, boeuf et légumes, petites aubergines fermentées … et … riz!! Thé vert pour la digestion dans les mêmes tasses que les autres avant nous!!

Pour finir, hop…tout le monde dans le bus!!! Une quinzaine de minutes plus tard, arrivée au musée d’ethnologie à Thai Nguyen, intéressant, sur toutes  les ethnies et leurs traditions, leurs manières de vivre.

Une petite photo à la fin de la visite, devant l’entrée du musée, une « picture-picture » comme maman dirait, et on repart vers Hanoï. 1 heure et demi de route et on est à l’hôtel vers 16h50. Une petite heure pour nous rafraîchir et nous doucher avant l’arrivée de madame Quyen, la directrice de l’agence de voyage et aussi amie de Jean-Marie Tran, qui nous a concocté le menu de notre voyage. A 18h00, nous descendons tous ensemble, nous rencontrons cette gentille femme: nous papotons env. 40 min. Mme Quyen nous donne des cadeaux-des souvenirs à chacun. Woah, c’est trop bien! Pour les garçons: des T-shirts Tintin au Vietnam, pour les filles: de très joilies têtes-boîtes pour y mettre des bijoux, colliers, pour papa et maman: de beaux objets laqués…papa un paravent décoratif et maman une boîtes contenant des baguettes avec du nacre ainsi que des porte-baquettes en nacre.

A 19h00, nous partons avec guide et chauffeur pour aller manger. Arrivés sur place: woah! L’endroit est merveilleux, des lanternes en forme de lotus sont suspendues. Sur l’eau des marais, aussi des « sen »  des lotus éclairés. De beaux arbres et de la bonne musique. Nous rentrons à l’intérieur, beaucoup de personnes sont venues manger. Pour le souper, buffet à volonté: toutes sortes de plats, un très grand choix de soupes, de « pho », de salades, de fritures, de viandes….Maman va chercher avec Salomé différentes  spécialités sur une dizaine d’assiettes pour que tout le monde puisse se servir. Et plein de petits desserts: je profite à fond comme les autres qui raffolent du sucré!

Une jolie asiatique passe par là et les garçons l’avaient déjà remarquée et l’un des garçons veut la prendre en photo mais le flash sort… pas très discret et même pas de photo!! Le plouc! A la sortie, même Cuong la remarque et ils parlent de cette belle jeune fille. C’est là peu à peu que les garçons réalisent qu’il y a de très belles Asiatiques!! Bon, pour dire, celle-là et sa copine portaient un tout minuscule bout de tissu autour des fesses!! On se demande alors ce que ces deux peuvent bien faire dans la vie?!!

Tout le monde est dans sa chambre avec le réseau wifi et maman lutte une fois encore avec nos nombreuses valises (une dizaine!) pour séparer nos affaires à prendre pour les deux prochains jours à la Baie de Halong de ceux qui seront pour le sud..

Pour vivre heureux, vivons…simplement!

20150408_074751

20150408_074904

20150407_202027

20150407_134020

20150407_151658

C’est moi Salomé qui vais raconter la journée…

Petit-déjeuner à 6h30 et départ de l’hôtel à7h30 pour faire env. 300 km sur de petites routes du nord-est avec beaucoup de virages. Donc, j’ai vomi 2 fois et Margaux 1! On n’avait plus de sacs!! Nous arrivons vers 11h30 à la maison d’hôtes, à Pac Ngoi. C’est une charmante maison sur pilotis où vit une famille formée de 3 générations. Les chambres sont simples, les toilettes et salles de bains sont au rez-de-chaussée, on enlève les chaussures pour monter dans la maison, vers les chamres et les parties communes, la salle à manger et la cuisine. Nous avons tous craqué pour les deux petits enfants à qui nous avons donné quelques peluches apportées de Suisse, et leur avons fait goûter des bonbons coca de Haribo. Vers midi, nous  mangeons ce que la famille nous a préparé : beignets de potiron, soupe de pommes de terre et boeuf, aubergines sautées, porc et légumes, petites bananes comme dessert.

Après le repas, notre guide nous annonce une petite marche de 20 minutes pour gagner un petit bateau qui nous emmènera à la grotte des chauve-souris, la grotte Puong. Le chemin longe la végétation tropicale d’un côté et de l’autre côté le village et peu après le lac.

La course en bateau dure bien une heure  et demi, d’abord sur le lac Ba Be, ensuite sur une rivière. On quitte le bateau et on entre dans la grotte, très large. Le chemin nous mène vers l’intérieur où on peut entendre les bruitages des petits mammifères nocturnes. Maman est un peu moins enthousiaste que nous, toujours quand on parle de souris! Ne savez-vous pas qu’elle a très peur des souris et des rats? Heureusement pour nous et nos oreilles qu’on n’en a pas encore vu!!

Une petite demi-heure plus tard, nous voilà à nouveau  sur le bateau. En rentrant, on s’arrête à une petite île pour nous baigner. Tout le monde se mouille (l’eau est très bonne!) ou presque,  mon frère aîné préfère rester au sec pour écrire dans son carnet de voyage. Dan-Thomas et Lorelei découvrent un petit  bateau rempli d’eau et ils veulent enlever l’eau. Mais ils le font couler! Les gros malins!! Mais les braves enfants le remettent à flot sous les directives de Cuong!

Le soir, on mange très  bien chez l’habitant: soupe de potiron, chips de pommes de terre, gros poisson du lac, de très bons nems, haricots, porc caramélisé…et riz Le fils de la maison, ensuite Cuong offrent de l’eau de vie à toute l’octofamille…en tout trois petites bouteilles d’alcool de riz! Tout le monde en boit sauf moi la plus petite raisonnable! Je peux même dire que papa n’était plus très frais: il n’avait plus les idées très claires! Mais ça nous a aidés à bien dormir sans entendre les grenouilles!

 

Au nord…ta mère…et ta fille!

 

20150406_035635

20150406_040105

20150406_040756

20150406_093420

Revenons à la nuit passée qui a été très mouvementée par la petite dernière qui, à minuit, a rendu tous ses repas de la journée dans son lit et sur sa soeur chérie, Lorelei. Il a fallu appeler papa à la rescousse  pour le nettoyage et la douche. Avec Margaux, je me suis ensuite débarassée de Salomé pour l’amener dans la chambre des parents. Nuit plus tranquille pour les filles, pas pour les parents. A 06:30, les valises sont à nouveau bouclées. L’octofamille est prête à repartir pour continuer son périple. Petit déjeuner en route, à 6h40 … comme c’est tôt pour manger une soupe! Un très bon phô mais le sucré me manque ! Avec le ventre plein, nous avons parcouru beaucoup de kilomètres sur ces routes de montagne pas toujours goudronées, mitées de trous et de bosses pour arriver à la plus grande cascade du Vietnam : Cao Bang (perso, j’aime bien ces bosses et ces nids de poules. On se croirait sur le Wodan à Europa park !) Pendant le trajet, Cuong veut nous montrer comment les gens  plantent le riz dans des condions difficiles, les pieds dans l’eau et la boue, le dos courbé, le travail des femmes tandis que les hommes labourent les champs avec un buffle. Au départ, nous sommes relativement éloignés des champs…et pour les photos de touristes, nous nous approchons et là … Cuong nous dit d’aller aider les pauvres femmes! Personne n’était  partant … sauf maman et moi. Nous enlevons nos chaussures et rejoigons les femmes dans l’eau boueuse qui nous arrive jusqu’aux genoux. C’était vraiment un moment formidable pour moi! Nous avons planté une petite lignée de riz sous l’oeil amusé des femmes. J’ai réalisé combien la vie de ces femmes est difficile, le dos à longueur de journée…plus tard, alors quelles ne travailleront plus aux champs, elles ne pourront plus se redresser!

Après notre petite pause dans les rizières et encore de nombreux kilomètres, nous déjeunons (j’ai l’impression de faire que ça et c’est plutôt stylé) aux alentours de la cascade qui fait office de frontière entre le Vietnam et la Chine. Là-bas, nous prenons un radeau qui nous permet d’approcher la cascade, la plus belle du Vietnem,  la cascade Ban Gioc, de très près, tellement  près  que celle-ci nous a bien trempés ! Après la cascade, une grotte très intéressante qui se trouve dans les environs (la température à l’intérieur est vraiment agréable); c’est la grotte de Nguom Ngao. Maman, papa et Salomé sont derrière nous (comme d’habitude … dirait Cuong). Nous voulons leur jouer un tour, et nous nous cachons pour leur faire peur. Papa et Salomé n’ont pas marché mais maman a eu peur ! C’était marrant. La grotte visitée, nous devons de nouveau prendre la route jusqu’à Cao Bang … 60 kilomètres parcourus en 2 heures à cause de ces petites routes. A 18:09 précises,  nous arrivons à l’hôtel, un hôtel du gouvernement.

A 19:30, rendez-vous avec Hau et Cuong pour aller manger. Nous sommes allés dans un petit restaurant. Comme d’habitude, la nourriture est très bonne et intéressante gustativement…mais je veux un éclair au chocolat!!

Ce soir, il faudra bien dormir : demain, nous nous réveillerons très tôt. Nous devrons quitter l’hôtel 07:30 mais devrons encore bien déjeuner avant!

De l’hôtel à l’autel…

20150405_135914

Ce matin, réveil difficile à 7h30 suite à un coucher tardif. Après avoir copieusement déjeuné, direction le 7ème étage afin de boucler les dernières valises avant de prendre la route vers Lang Son, à env. 120 km au nord de Hanoi. On nous redonne notre lessive qui nous a coûté ou devrais-je dire a coûté à maman. Cuong et Hau, notre chauffeur pour le Nord, nous attendent patiemment devant l’hôtel. Difficile de s’endormir puisque les claxons des mobylettes essayant de se frayer un chemin retentissent incessamment. De plus, les routes ont plus de bosses que de plat. Le voyage à travers la campagne dure 2 heures avant que nous nous arrêtions dans un restaurant réputé dans la région. Comme de vrais vietnamiens et vietnamiennes, nous prenons le thé préparé avec professionnalisme par notre guide Cuong. Peu de temps après, nous nous asseyons à notre table et commandons 3 coca, 3 bouteilles d’eau et 4 bières pour 96k dongs (~4fr80). Le menu est déjà commandé et très vite on peut apercevoir plusieurs plats arriver à notre table: canard laqué, pousses de bambou au piment doux, maïs doré, et toutes sortes de légumes qui, d’ailleurs, nous n’aurions pas dû manger étant donné qu’ils n’étaient pas cuits (fortement déconseillé par M. Tran afin de ne pas tomber malade). Nous verrons bientôt si ce n’était pas une bonne idée de les avoir mangés. Nous prenons une dernière fois le thé avant de reprendre la route; prochain arrêt: « Grotte de Nguom Ngao ».
Une fois arrivés à la grotte, notre guide nous paie l’entrée. Cette grotte a été créée naturellement par le vent et l’eau. En effet une rivière y coulait et l’on peut encore y voir un petit lac. Cette grotte est utilisée à des fins religieuses; c’est d’ailleurs un temple bouddhiste. Un grand autel avec plusieurs Bouddha est majestueusement placé à l’entrée de la grotte. Notre guide nous raconta une des versions de l’histoire de Bouddha ainsi que la religion bouddhiste d’aujourd’hui et ses différentes façons de la pratiquer.
Nous reprenons la route pour la dernière escale: Lang Son. Cette ville a 100’000 habitants et comme à Hanoi, on y trouve des commerçants au bord de la route. La première chose que nous visitons est le marché de Dong Kihn. Il est assez grand et nous y avons acheté des casquettes afin de nous protéger du soleil qui tape fort ici. Les marchands nous appellent les Tay ce qui signifie occidentaux et savent que nous n’achèterions rien ou pas grand chose. A la sortie du marché, on aperçoit une dame qui enlève la carapace des crabes et leurs pattes. Même après ça, ils bougent encore. La dame amusée demande à Salomé si elle souhaite en toucher et voulait même lui en donner 2. C’est après ce joli épisode que nous continuons à rouler jusqu’à notre hôtel, Van Xuan à Lang Son. On va manger dans un petit restaurant où comme d’habitude, nous recevons toute une multitude de plats très bons et typiques du pays. Nous avons commandé de l’alcool de riz que tous les garçons ont goûté: Hau, Cuong, papa, JD, MD, DT et même maman et Lorelei!!
Après avoir fini de manger, Cuong nous laisse « libres » et nous nous dirigeons vers un petit marché de nuit. Marc-Daniel et Dan-Thomas se trouvent deux shorts après que maman et papa ont durement négocié le prix. La vendeuse en demandait 300 dongs chacun et nous les avons achetés à 175 dongs. Nous rentrons à l’hôtel. Demain, réveil à 6h00 et départ de l’hôtel à 6h30…

Nouveau jour, nouvelle coiffure et nouvelle douille


20150404_054025
20150404_052231

20150404_052610

20150404_055425

Notre troisième journée se déroula en solitaire. En effet, pas de guide, pas de chauffeur ni de planning. Qu’allons-nous faire? Ce que l’on sait faire de mieux. Nous ballader. La journée commence par le petit-déjeuner quotidien. Après cela, la ballade débute sous les directives du meilleur enfant en orientation. Alala, que ferions-nous sans lui? L’adolescent suit quand même les demandes de ses parents et les emmène dans de jolies rues coloniales ou d’autres rues marchandes. Dans une de ces rues, on aperçoit un salon de coiffure et on s’y arrête pour…vous ne le devinerez jamais!! …. mais voyons … se faire couper les cheveux!! Le prodige de l’orientation aussi appelé moi commence et après une heure et demie de débat et de lutte, car il faut savoir que les cheveux de celui-ci effrayaient le coiffeur n’ayant jamais vu de cheveux comme les siens! Il les a regardés, il a même appelé la patronne qui  a négocié au téléphone avec maman et papa la coupe du chérubin… Enfin, shampoing en position couchée, une grande bouffée d’air, le tout jeune coiffeur prend sa trousse, saisit les ciseaux…et hop, c’est parti!! Il vient après une heure à bout de ma tignasse. Le guide en herbe devient désormais un bon vietnamien!

Chose inattendue me direz vous, deux filles ont aussi voulu se faire dorloter, masser et changer de coupe. La petite, raisonnable n’a demandé que les pointes tandis que l’autre… Nous avons une nouvelle soeur, une autre fille dans la famille!! Quoi qu’il en soit, mademoiselle s’est permise de râler alors qu’elle avait décidé de la coupe qu’elle avait montré sur le catalogue. Elle a fait la tronche pendant quelques minutes ou heures je ne sais plus sans pour autant gâcher le reste de notre journée.

Après le coiffeur, escales patisseries, café et shopping: on cherchait depuis deux jours une ceinture pour tenir le short de Salomé! Finalement et en désespoir de cause, la petite dernière s’ est retrouvée avec une nouvelle robe  plus légère sur le dos et une autre robe  plus chic qui servira pour une prochaine grande occasion toute spéciale cette année encore… Avant de continuer la journée: direction hôtel pour se faire commander un taxi qui nous emmènera au Musée d’Ethnologie du Vietnam. Après plus de deux heures de culture, une mauvaise surprise nous attend. Notre chauffeur de taxi n’a pas tenu sa promesse de venir nous rechercher deux heures après et nous voilà bloqués à quelques kilomètres du centre. Après une attente, une longue hésitation et des explications en vietnamien (à la tête de maman, les gens croient qu’elle parle la langue!) comment et quels bus prendre, nous décidons de ne pas prendre les transports en commun, moyen trop compliqué pour notre trajet et plus cher que prendre un taxi à 8 (106 000 dongs à l’aller = Fr. 5.10 env.)! Il nous dépose dans la vieille ville. Toujours sous la conduite de l’enfant boussole, nous nous rendons dans un petit restaurant recommandé par notre guide Cuong (Bár Dân 49: Gia Truyên) pour déguster un phô, soupe typique vietnamienne qu’on mange à longueur de jounée, faite de nouilles, viande et herbes fraîches. Il y a la queue, c’est bon signe. Les enfants mangent à une table, hauteur occidentale, tandis que les parents sur de petits escabots de 30 cm. L’enfant prodige réussit un tour de force en dosant comme un taguenet la sauce piquante. Il en souffrit mais en vint à bout!

Sur le chemin du retour à l’hôtel, le grand frère réussit encore aujourd’hui à se faire douiller par une vendeuse dans la rue: elle lui fait porter de force ses paniers remplis de fruits pour que les chers parents fassent une photo-souvenir! Elle a pu ainsi leur vendre ses bananes plus cher!! Mise à part ça, le retour se passa sans encombre.

Les parents décidèrent d’aller encore se ballader et surtout pour assister à 21h00 au spectacle quotidien patriotique de la descente du drapeau devant le mausolée de Ho-Chi Minh alors que les enfants rentrèrent dans leurs chambres et c’est d’ici que je vous parle.