Hambourg…Elbphilharmonie ou Elbaumharmonie?

Dimanche 16 juillet 2017

Ce matin, on se réveille à 8h00…On se prépare en vitesse pour partir et pouvoir s’arrêter en route pour déjeuner dans une petite boulangerie à Hambourg: Cappucini pour les parents et chocolats chauds pour les jeunes, croissants au chocolat, petits gâteaux aux pommes, biscuits bizarres allemands dont papa raffole…le tout pour 32 euros.

Puis, en route pour Hambourg. J’avais téléchargé la carte de « Hambourg et alentours » et assise comme co-pilote, je dois guider papa. Je les emmène au port industriel, perdu au milieu de nul part. Le paysage n’est pas top et beaucoup de machines, les grues, les containers nous empêchent d’admirer l’étendue d’eau qui se dresse devant nous. Mama s’est donc un peu foutue de ma g….

Après cet épisode, je les emmène à la Elbphilharmonie, ça change de la zone industrielle !! Ce qui nous étonne, c’est que pour monter dans ce beau bâtiment et admirer la vue depuis là-haut, les billets d’entrée sont gratuits. C’est super !

Lorsqu’on sort de la Philharmonie, il commence à pleuvoir: ce n’est vraiment pas agréable de découvrir la ville sous un parapluie!

De plus, le centre-ville est fermé à la circulation car un triathlon a lieu. Impossible pour nous de prendre la voiture et de nous rapprocher des bâtiments les plus importants de la ville. Comme Hambourg est une grande ville, on pense que de prendre un bus de type « hop on hop off » serait une bonne idée afin de pouvoir voir quelque chose. Le centre-ville étant seulement réouvert à 14h30, il faut nous occuper jusque-là. On se promène donc sous la pluie, guidés par Google maps.

En arrivant dans une rue, on tombe sur l’arrivée du triathlon. Papa encourage les coureurs: c’est drôle de le voir crier et taper dans ses mains pour des inconnus 🙂


À l’arrivée du triathlon, près du Rathaus, il y a de nombreux stands où il est possible de boire et manger. Comme en vacances, « manger » est mot d’ordre, on a mangé… suspens… des saucisses !! Elles sont très bonnes. Après les saucisses, il n’est toujours pas 14h30. Alors on s’arrête dans une glacerie et on mange encore. Les glaces aussi sont bonnes…de quoi affronter le temps pluvieux.

Maintenant, on doit trouver un bus pour visiter la ville. On n’a malheureusement aucune idée où peut bien se trouver un arrêt. À chaque fois que l’on voit un bus, on crie et on se dirige à toute vitesse dans la même direction que le bus. Bien sûr, c’est inutile car on perd très rapidement la trace de ces bus. Ah ces touristes!! Mais cela nous permet de découvrir un peu plus la ville.

En voulant rattraper un bus, on arrive à la gare principale. Là, un bus était arrêté. On se dirige vers lui, papa paie 70 euros pour nous tous et hop, dans le bus! Cette visite d’un peu moins de deux heures nous permet de visiter bien plus que ce que l’on aurait pu à pied ou en voiture et en plus, on est à l’abris de la pluie. Le guide est très drôle, on rigole beaucoup (sauf Salomé qui s’endort en chemin…en fait, elle avait les paupières très lourdes!). De plus, il nous apprend de nombreuses anecdotes sur la ville, top!

Après la visite, petite balade au bord de l’eau, au port, au Fischmarkt.

Puis…bien sûr manger ! Petit restaurant allemand: la nourriture est bonne mais la serveuse un peu stressante et stressée selon maman. Margaux, papa, maman, Salomé, DT commandent du poisson ou des crevettes. Moi pas, c’est pas trop mon truc.

De retour à l’appartement après une journée bien animée, certains glandent (comme d’hab) #DT#Margaux et d’autres travaillent pour Octofamille #maman#lolo. Malheureusement, notre travail n’a pas été récompensé car l’ordinateur beugue et impossible de poster des articles… c’est pour ça que l’on est un peu en retard… mais tout ceci sera bientôt rattrapé, on espère…avant la fin de notre voyage!

 

À bientôt, Lolo

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *